Madmen of the whell

le tuning convivial
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 petit historique des fous du volant le dessin animé

Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin


Nombre de messages : 25
Date d'inscription : 03/12/2006

MessageSujet: petit historique des fous du volant le dessin animé   Ven 23 Fév - 18:38

Wacky Races ( "courses loufoques " )

C'est le titre original de cette vieille série Hanna Barbera rebaptisée en France Les fous du volant,
et qui fut souvent rediffusée dans Les visiteurs du mercredi et ailleurs…
Cette saga aurait été inspirée par un film de Blake Edwards, La grande course autour du monde, où le duo Jack Lemmon - Tony Curtis faisait à nouveau merveille.

Le concept de la série est simple : dans chaque épisode, 11 véhicules, lâchés sur un territoire des Etats-Unis,
se livraient une âpre compétition, rivalisant de ruses, de roueries et de crocs-en-jambe,
chacun espérant franchir en triomphateur la ligne d'arrivée.
" Les véhicules se dirigent vers la ligne de départ ", annonce le commentateur de la course…

En première position, menant le bal au volant de sa Turbo Terrific,
l'imperturbable Pierre de Beaufixe, chéri de ces dames, toujours impeccablement rasé,
œil qui frise et sourire enjôleur, rêve déjà aux autographes qu'il va signer après la course,
et aux jolies filles qu'il va faire craquer en ôtant son casque.





Derrière lui, pilotant son Tacot Tout-Terrain, un autre type de Don Juan :
Rufus Larondelle, l'énorme bûcheron élevé au sirop d'érable.
Contrairement à Pierre de Beaufixe, Rufus ne fait pas dans la dentelle :
les roues de son tacot sont d'impressionnantes scies circulaires, et là où passe cet ambitieux Attila,
les arbres ne repoussent plus.
Son coéquipier-mascotte, le castor Saucisson, l'aide volontiers à faire flèche de tout bois,
et tronçonne l'adversité en deux dents, trois mouvements !




Plus traditionnels dans leurs méthodes, le sergent Grosse-Pomme et le soldat Petit-Pois,
aux commandes du Tocard Tank, ne connaissent que la rigueur militaire.
Les tactiques de la vieille U.S. Army ne leur réussissent cependant pas toujours,
et les deux fleurons de caserne ont plus souvent l'air de jouer dans
Le retour des bidasses en folie que dans Officier et gentleman.





A quelques centimètres, grignotant du terrain sur les chenilles du Tank,
roule la Cavaillac Blindée, avec, à son bord, le célèbre gangster Al Carbone,
son principal acolyte Bèbert-les-yeux-ronds et toute leur bande de sinistres malfrats.
Curieux équipage : sont-ils dans le peloton parce qu'ils participent à la course ou parce qu'ils fuient le shérif ?






Les deux concurrents qui s'avancent maintenant sont, chacun dans son genre, d'illustres personnalités.
D'abord, le professeur Maboulette, brillant inventeur, qui pilote l'aérofusoplaneur.
Cet étonnant véhicule à transformations peut devenir tour à tour un hors-bord, un tandem, un scooter,
une fusée, un tapis volant, une échasse à ressort ou une boule de bowling géante.
Rarement pris au dépourvu, le professeur, au volant de son engin caméléonesque,
s'adapte à toutes les situations.






Juste derrière, voiture rose bonbon complètement kitschounette,
ombrelle fièrement dressée vers le ciel et queue de cheval à la Karen Cheryl :
c'est la pin-up des fous du volant, la Marilyn de la route, la sémillante Pénélope Jolicœur .
Bien que sa personnalité soit assez mièvre et son vocabulaire un peu limité
(Pour elle, tout le monde est " chou ".),
il lui suffit d'une œillade pour mettre ses adversaires à ses pieds,
et Pierre de Beaufixe ne cache pas ses tendres sentiments pour la blonde amazone.





Voici venir à présent deux véhicules qui semblent hors du monde et hors du temps.
La Caraverne, voiture primitive sortie tout droit de l'âge de pierre,
est pilotée par les frères Tête-Dure, Roc et Gravillon,
deux cromagnons chevelus qui manient mieux la massue que la rhétorique.
Il est ahurissant de penser qu'ils ont pu, par on ne sait quel paradoxe temporel,
quitter leur ère préhistorique pour se joindre à la course ;
il l'est tout autant de constater qu'ils conduisent sans anicroche
malgré la masse de cheveux qui leur cache la vue.


Et cet étrange véhicule qui se meut fantasmagoriquement, c'est l'irréelle Dingo Limousine,
conduite par les monstres Pic et Colégram.
Ce château hanté roulant, qui carbure tantôt au dragon cracheur de flammes,
tantôt à l'orage cracheur de pluie, peut libérer, selon les circonstances,
un fantôme frappeur, une sorcière sur son balai, une tempête à décorner les bœufs,
un couple d'alligators, une terrifiante araignée, ou même un serpent de mer.




D'autres fous du volant ne paient pas de mine, mais peuvent déployer des ressources insoupçonnées.
C'est le cas de Max le Rouge, l'aviateur cinglé, qui, aux commandes de son vieux zinc cahotant, réalise d'étonnantes performances, qu'il soit en l'air ou sur terre.
En grand enfant qu'il est, il adore faire joujou avec la mitraillette de son avion,
mais n'a encore blessé personne.
En revanche, se servir d'un parachute est pour lui une épreuve insurmontable ;
c'est à se demander si, dans sa machine volante, les parachutes n'étaient pas fournis en option.






Encore plus titubant et bringuebalant que l'avion de Max : le coucou casse-cou,
véhicule fabriqué de bric et de broc, que pilote (avec les pieds) le flegmatique Malabille,
assisté de son ours Malabar. Une vague construction en planches, un rocking-chair, une grosse chaudière, ça se résume à ça ! Et le plus incroyable, c'est que ça roule… Et parfois même, ça gagne les course !!





Et enfin, voici ceux qu'on attendait, les plus grands (Non !!!),
les plus beaux (Non !!!), les plus forts (Non plus !!!) :
Satanas et son chien Diabolo, dans leur Démone grand sport double-zéro.
Satanas, comme son nom l'indique, fait plutôt du vade retro que de la tête de peloton, dans la course.
Pourtant, ce n'est pas faute d'essayer…
Seulement, voilà, Satanas n'est pas un honnête homme, et pour gagner la course,
il triche comme un rat scélérat !
Bien entendu, ses fourberies se retournent toujours contre lui,
à la grande jubilation de son " fidèle " Diabolo.




C'est là qu'on s'interroge sur la logique des fous du volant :
Satanas est puni parce qu'il triche, alors que les coups fourrés que les autres concurrents
se font entre eux ne semblent pas beaucoup plus honnêtes.
On peut en déduire qu'en épluchant le règlement de la course,
on y trouverait un article stipulant que tout le monde a le droit de tricher,
sauf les concurrents dont le nom se terminent en " as ",
ou les concurrents qui ont un chien vert qui rigole,
ou les concurrents dont le véhicule porte le numéro 00,
ou les concurrents qui sont doublés en français par Philippe Dumat
En plus de leurs tribulations dans Les fous du volant,
Satanas et Diabolo furent également les vedettes d'une autre série animée,
qui les montraient en pilotes d'avion, membres de " l'escadrille infernale ".
Les deux vilains compères étaient perpétuellement occupés à pourchasser Zéphyrin le pigeon voyageur
pour lui chiper ses messages secrets.
Satanas et Diablo étaient secondés, dans leurs entreprises aériennes, par deux drôles de zigotos,
Looping le trouillard et le cacophonique Vol-à-Voile.
Diabolo le Magnifique, une petite série mineure issue de l'escadrille infernale,
montrait un Diabolo mythomane qui se prenait pour un valeureux héros.
La belle Pénélope Jolicœur eut également sa série indépendante,
intitulée Les périls de Pénélope, et peu connue chez nous,
si ce n'est par quelques adaptations en BD :
Pénélope, aidée par l'équipe d'Al Carbone,
tentait d'échapper aux pièges de son cruel tuteur,
qui voulait la supprimer pour s'emparer de sa fortune.
Et pendant que je faisais ces digressions, les fous du volant ont pris le départ.
Allez-y, les gars, bonne course, castagnez-vous bien… et que le moins bon perde !





Les fous du volant


Le 45T


La jolie Pénélope
Jolie coeur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ideal-cars-famous.megabb.com
loly69

avatar

Nombre de messages : 76
Age : 34
Localisation : a chaponost pres de brignais
Date d'inscription : 14/01/2007

MessageSujet: Re: petit historique des fous du volant le dessin animé   Sam 24 Fév - 1:48

j adore ces images Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
petit historique des fous du volant le dessin animé
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pédales automatiques… petit historique et réflexions
» Dessin animé très drôle !!
» Gala thème: En route pour l'espace!
» dessin anime''
» Votre dessin animé(ou film^^) préféré!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Madmen of the whell :: presentez vous !!! :: Nous et notre association-
Sauter vers: